Primaquatre

Renault Primaquatre ACL 2

Modéle : Primaquatre ACL 2

Année de fabrication : 1937

Année de restauration : 2017/2020

Couleur : Bi-color noir et bleu carabinier

Cylindrée : 2383 cm3


Histoire de la Primaquatre

Au début des années 1930, le seul modèle à quatre cylindres de la gamme Renault est la vieillissante 10 CV. Le 29 décembre 1930, Louis Renault présente la Primaquatre type KZ6 qui, comme Ford, adopte le concept d'une petite voiture dotée d'un gros moteur. La Primaquatre emprunte le châssis de la Monasix sur lequel est monté le moteur 2.1 litres de la 10 CV d'une puissance réelle de 35 ch. La Primaquatre adopte le style de toutes les Renault du millésime 1931 avec la calandre en coupe vent et des ouïes latérales de refroidissement. Au moment de son lancement commercial en janvier 1931, la Primaquatre est proposée en berline et en faux-cabriolet (coupé). Elle se distingue de la Monasix par l'absence de pare-chocs et d'enjoliveurs sur les roues. En mars 1931, la gamme est complétée par un torpédo 5 places et une berline Luxe avec pare-chocs à double lame.

Présentée au Salon de Paris en octobre 1931, la Primaquatre type KZ8 se distingue par une nouvelle calandre plate et une carrosserie plus basse mais plus spacieuse avec une largeur intérieure augmentée de 9 cm. La longueur augmente de 20 cm (390 cm). Elle se distingue de la nouvelle Monaquatre par des pare-chocs à double lame. La Primaquatre est proposée en torpédo, berline normale ou Luxe et faux-cabriolet normal ou Luxe. 

Au Salon d'octobre 1932 arrivent les Primaquatre type KZ10. Les formes de la carrosserie sont adoucies avec un toit arrondi. Le volant est désormais monté à gauche. Les pare-chocs sont à lame unique. Les premières KZ10 conservent la calandre plate de la KZ8 mais, dès le début de l'année 1933, elle est remplacée par une calandre en coupe-vent semblable à celle des grands modèles de la marque. Le capot comporte toujours les 24 fentes d'aération mais il est ensuite remplacé par un capot à trois volets verticaux. La gamme des carrosseries se compose comme suit : coach 4 places normal ou Luxe, berline 5 places normale ou Luxe et, à partir du printemps 1933, une conduite intérieure à six glaces.
Les modèles 1934, type KZ14, conservent la carrosserie de 1933. Le réservoir, d'une capacité de 50 litres (au lieu de 35) est déplacé à l'arrière. Le moteur est amélioré et doté d'un carburateur inversé. La puissance passe ainsi de 35 à 40 ch. La vitesse maximale des Primaquatre augmente de 105 à 115 km/h. Dès le printemps 1934, Renault présente les Primaquatre type KZ18. Elles reçoivent une nouvelle carrosserie aérodynamique avec un pare-brise incliné, une calandre plus fine, des ailes enveloppante et une poupe galbée. La Primaquatre KZ18 est uniquement disponible en berline et en cabriolet.

Au Salon de Paris, en octobre 1935, Renault présente de nouvelles Primaquatre (type ACL1) dotées d'une carrosserie entièrement redessinée sans marchepieds. L'espace intérieur gagne ainsi 10 cm en largeur. Le moteur est un nouveau 4 cylindres "85" de 2.4 litres développant 51 ch. Le moteur utilise une culasse en aluminium mais conserve des soupapes latérales. La gamme comprend cinq modèles : berline Luxe ou Grand Luxe, coupé, cabriolet et coach décapotable. 


Pour 1937, les Primaquatre (type ACL2) reçoivent une nouvelle calandre de forme trapézoïdale. De nouvelles jantes ajourées de douze trous sont montées. La berline et le coach sont dotés d'une malle rapportée ce qui permet d'augmenter le volume de bagages transportable. La gamme comprend les modèles suivants : berline Luxe sans ou avec malle, berline Grand Luxe sans ou avec malle, coupé, cabriolet, coach décapotable et coach Tous-temps. Ce dernier, également décapotable, se distingue par ses deux vitres latérales.
Au Salon 1937, les Primaquatre (type BDF1) reçoivent une nouveau pare-chocs droit. La carrosserie est raccourcie de 435 à 420 cm et s'aligne ainsi sur la Celtaquatre. Un servo-frein mécanique est monté comme sur les grandes Renault. En avril 1938, quelques améliorations sont apportées (type BDF2) : carburateur Zenith au lieu du Stromberg, batterie de 90 ampères. La gamme ne comprend plus que quatre modèles : berline Luxe sans malle, berline Grand Luxe avec malle, cabriolet et coach décapotable.

En octobre 1938, Renault propose le modèle BDS1 semblable à la BDF2. Il est produit jusqu'à la fin de l'année. Le nouveau type BDS2 Primaquatre Sport lui succède pour 1939. La puissance du moteur est portée à 56 ch. Extérieurement, le type BDS2 se distingue par sa calandre à barres horizontales, de déflecteurs aux vitres avant et des verres de phares bombés. La gamme comprend la berline Grand Luxe, le cabriolet 2/3 places avec spider, le caoch décapotable 5 places et le coupé avec spider. En octobre 1939, Renault présente le type BDS3 avec levier de changement de vitesse placé sous le volant. Dès février 1940, elle est remplacée par le type BFP1 à freins hydrauliques Bendix et moteur plus puissant (62 ch). Seule la berline figure alors encore au catalogue. La production de la Primaquatre s'arrête en juin 1940.